Lolita-1997

LA DIFFÉRENCE D’ÂGE : SCANDALE OU DÉFI ?

par Roland Jaccard

  1. Mes parents avaient vingt ans de différence. Rien ne me paraissait plus normal. D’autant plus que, très vite, j’ai observé que les femmes vieillissaient en un temps record – et plus mal que les hommes.
  1. À douze ans, j’ai été éveillé à la sexualité et à la perfidie féminine par une jeune Allemande qui en avait vingt. Je ne le regrette pas.
  1. Vieilles, elles ne sont plus des femmes, mais au mieux des sorcières, au pire des loques.
  1. Les jeunes filles me donnent l’illusion de ne pas vieillir. Et elles , en retour, reçoivent une forme d’assurance-vie.
  1. Le double avantage de vivre avec elles, c’est qu’elles trouvent un père en moi et qu’elles prennent conscience de l’obscénité qu’il y a à devenir mère.
  1. Elles sont moins frivoles qu’il n’ y paraît et plus cyniques qu’elles ne le croient. Elles savent d’instinct que leur peau est leur principal atout.
  1. Ce qui les attire chez les vieux, c’est qu’ils sont plus subtils que les jeunes et que la proximité de la mort les rend plus attirants.
  1. On tente de nous faire gober que tout le monde est aimable. Mais la jeune fille demeure la forme idéale de la beauté, ainsi que la plus convoitée. Elle aurait tort de ne pas en abuser.
  1. « Une liaison dangereuse » écrit avec Marie Céhère, cinquante ans de moins que moi, a été très bien accueilli. Les filles y ont vu un encouragement, voire une issue de secours. Les moribonds, un espoir. S’ils l’ont fait, pourquoi pas nous ? Du coup, Marie et moi allons nous marier.
  1. Qu’y a-t-il de plus jouissif que de faire la nique au conformisme ambiant et que de proclamer haut et fort que la différence d’âge n’est pas un obstacle, mais un défi ? Quiconque renonce à le relever est déjà mort.

.

.

×

Comments are closed.