1RJ.SK2

EN QUATRIÈME VITESSE (II)

par Roland Jaccard

Après ma mort, j’espère qu’on dira de moi : « C’était un vrai salopard, mais ses livres valaient le détour. » Mais j’ai bien peur que l’inverse se produise : « C’était un chic type, mais on peut se passer de ses sermons nihilistes ».

.

×

Comments are closed.